Avoir reçu à l’age des premiers amours le choc de la forêt vierge a été primordial.

Le premier pas dans cette cathédrale végétale m’a transporté à des années lumières.

Je reconnaissais tout, la majesté des arbres, l’odeur chaude et douce de l’humus, la pénombre percée de rayons célestes, le cri des singes et des perroquet, le bourdonnement des insectes …

J’ai tout de suite su avoir vécu dans cette moiteur sensuelle … mes pores, mes sens vibraient d’émotion.


Offrande de graines, graines de l’imaginaire de toutes formes et couleurs qui ne demandent qu’à germer …


Alors que des centaines d’espèces végétales et animales disparaissent chaque année par la main de l’homme, l’artiste recrée dans son imaginaire d’autres semences.

Il ne veut en aucun cas se substituer à Dieu, mais tente par ce geste d’éveiller la conscience de ceux qui ne voient dans la forêt qu’une réserve de richesses à piller. Sans se soucier qu’ils se mutilent d’une partie du savoir universel, ils compromettent la survie de l’homme.


Rendre hommage à la forêt, berceau de nos origines, à l’heure où elle est menacée, me semble capital.

Amanite

graines